Nous annonçons la parution de deux nouveaux livres du Frère Simon-Pierre.
Ils peuvent être acquis à la librairie du monastère ou en prenant contact avec Frère Hubert (080/86.23.18).

41tbk6jmTqL._SX339_BO1,204,203,200_Talitha Qum
Simon-Pierre Arnold, o.s.b.

Les relations entre la Vie Religieuse et l´Église furent toujours complexes. D’une part, tout au long de l´Histoire, les religieux et religieuses ont toujours manifesté un amour passionné pour l´Église et celle-ci une admiration affectueuse, craintive et parfois réticente envers eux et elles. Mais, d´autre part, notre vocation d´hommes et de femmes « consacrés » fait de nous, dès notre origine, l´aiguillon dans la propre chair de l´Église. Ne sommes-nous pas nés dans le désert d´Égypte (les premiers moines), d´une critique implicite de la cléricalisation de l´Église et d´une revendication du retour à nos origines « martyrielles » et charismatiques. L´Église elle-même, d´ailleurs, ne cesse de nous renvoyer à nos intuitions fondatrices chaque fois que nous nous en écartons soit en nous cléricalisant soit en nous mondanisant.

Éditions Croix du Salut
2018
116 p.

9786137365489-1

Au fil de l’eau : Propos épars d’un passeur
Simon-Pierre Arnold, o.s.b.

La foi c’est la liberté. Si elle est ce qui reste quand il ne reste rien, elle me dépouille chaque jour de ce qui reste qui ne serait pas elle. Se lever chaque matin au creux de ma mort endémique et cesser de la voir comme un point final. Ouvrir sans cesse la question du silence : « Qu’est-ce que cela veut dire ? ». La résurrection : une énigme en forme de négation. Mais il faut d’abord retourner sur le lieu de ses défaites en se demandant : « Qui nous roulera la pierre ? ». Ensuite, oser s’approcher du vide, contempler le vertige de l’absence au petit-matin. Alors, au plus intime de ton être, l’ange qui t’attend toujours te poussera dehors, vers la Galilée, là où le quotidien a pris visage de nouveauté partagée. Là je Le verrai, là je Le vois.

Éditions Croix du Salut
2018
112 p.