0032-2yem4kelfd90tyidfhwbnk

Jésus va maintenant au-devant de sa mort. Il précède les disciples. Ceux-ci sont sur les chemins, invités à aller aux carrefours et sur les places et même aux périphéries et aux marges du monde. Ils connaissent la poussière des routes et c’est pourquoi il est bien nécessaire qu’ils se lavent les pieds.

Mais c’est encore tout autre chose qui leur est demandé : « vous devez vous laver les pieds les uns aux autres ». Tout autre chose parce qu’il s’agit alors de plier le genou devant l’autre et de lui laver les pieds. Cela demande de l’humilité, de l’effacement, du pardon des offenses. Ce geste n’est pas spontané, d’eux-mêmes ils ne feraient pas. Mais il y a ce « comme j’ai fait pour vous ». S’ils le font, c’est à partir de quelqu’un qui a donné sa vie pour tous.

« Les uns aux autres »… Si c’était le Christ en personne, alors, comme Pierre, on s’écrierait : « pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ».

C’est peu à peu que les disciples découvrent qu’en faisant ainsi, les uns aux autres, le Christ est au milieu d’eux.

Les disciples rompent aussi le pain dans leurs églises, parfois dans leurs maisons. Faites cela en mémoire de moi, leur a-t-il dit. Serait-ce simplement un culte, une forme de piété, un souvenir à perpétuer ? Le monde changerait-il ainsi ? Non ! C’est pourquoi, « comprenez-vous ce que je viens de faire ? » Le pain rompu ne se comprend qu’à la lumière du lavement des pieds. Si vous rompez le pain et le partagez alors c’est la nouveauté qui entre dans le monde. Et le renouvelle. Car le Christ est mort pour qu’entre les humains viennent autre chose que des explosifs ou des murs et des barbelés.

Ainsi le récit évangélique nous conduit de la bouche aux pieds, de la maison du pain aux routes de Galilée, de nos maisons aux chemins à prendre et à inventer, des affamés à nourrir, aux épines de discorde à enlever des pieds pour que l’on puisse marcher encore. A nouveau.

Fr. Hubert Thomas

Lectures de la messe:
Ex 12, 1-8.11-14
Ps 115
1 Co 11, 23-26
Jn 13,  1-15

Intentions de la messe :

  1. – Prions ce soir. Que le Seigneur de l’exode nous maintienne en marche, capables de sortir de nos dépendances ou d’attitudes figées, afin d’être ouverts encore à la nouveauté du Christ qui fait toutes choses nouvelles. Ensemble prions.
  2. – Prions ce soir. Que le Seigneur qui donne sa vie pour tous, nous maintienne disponibles, ne retenant pas notre vie et ne la ramenant pas à nous-mêmes, Que nous puissions encore aller vers les fragilités et les blessures qui appellent notre compassion.Ensemble prions.
  3. – Prions ce soir. Que le Seigneur qui lave les pieds des disciples nous maintienne dans le souci de servir ce qui va dans le sens de la paix et de l’avenir, afin d’être ainsi témoins discrets d’un autre monde. Ensemble prions.
  4. – Prions ce soir. Que le Seigneur qui nous invite à prendre le pain et boire à la coupe nous maintienne dans la mémoire de ce qu’il a fait, afin de demeurer enracinés dans sa pâque vers le Père.

© 2016 - Monastère Saint-Remacle de Wavreumont

Nous suivre :