prieur2

Mars 2019

Bien chers amis,

Soyons clairs : les scandales en série dans notre Église, déployés dans différents livres et documentaires sortis récemment, nous affligent et nous questionnent. Comment ne pas être attristés et révoltés quand on voit l’ampleur d’une déviance, au sein de notre institution ecclésiale, qui transforme la mission évangélique en oeuvre d’asservissement et de mort ?

Mais nous ne voulons pas rester uniquement dans la plainte, qui risquerait de vite succomber à la tentation de ne voir le mal qu’en autrui et point en soi. Nous voulons aussi nous interroger et écouter, comme par exemple dans l’un ou l’autre groupe de partage avec des amis du monastère où la parole a pu se libérer, dire notre ressenti par rapport à ce qu’on ne pouvait imaginer, remettre du sens et de la raison dans l’émotion, essayer de cerner ce qui a besoin de guérison,…

Avons-nous suffisamment pris en compte la qualité d’une initiation chrétienne qui atteint le fond de l’être ? Avons-nous failli en acceptant des personnes peu équilibrées dans les séminaires et les noviciats pour se contenter d’un certain rayonnement ? Jouons-nous le jeu, parfois inconsciemment, du cléricalisme tant critiqué par le pape François ?

Ces questions peuvent être accablantes, mais elles peuvent aussi devenir le levier d’une nouvelle façon de faire Église, d’être disciple de Jésus ensemble en un modus vivendi où le carriérisme serait abandonné, où les femmes ne devraient pas ne rendre des comptes qu’à des hommes, où les responsables seraient de véritables serviteurs…

Ce n’est pas pour rien que ces temps difficiles sont aussi pour nous le temps favorable pour réfléchir et construire un avenir avec les proches de Wavreumont. Dans ce numéro de la Lettre, vous trouverez quelques parcelles de ces échanges, rencontres et découvertes. Une réflexion du docteur Philippe Noël, deux textes poétiques de Michel Philippe qui fut novice en notre monastère et continua sa route de chercheur de Dieu comme philosophe cuisinier, un hommage au cardinal Danneels par le Grand Rabbin Guigui,…

Que ces lueurs d’espérance nous rapprochent du grand feu de la Pâque. Heureuse fête de la Résurrection.

Frère Renaud