Au fil des jours : juillet-septembre 2018

Le 7 octobre, frère Renaud représente la communauté à l’installation du nouveau doyen de Malmedy, l’abbé Vital Nlandu.

Le 8 octobre, le chapitre vote la décision de céder en bail emphytéotique la maison Gillot à l’ASBL « Un monde à part » qui s’occupe déjà du refuge depuis 2004.

Bruno Vermeylen, Nayeli et Déedeni Devos viennent nous parler du colloque qu’ils ont organisé sur la problématique de la migration.

Frère Xavier a décidé de ne pas renouveler son engagement d’oblat régulier et s’oriente vers un nouveau projet. Nous le remercions pour tout ce qu’il a apporté à la communauté durant ces six années.

Le 15 novembre, le conseil d’administration de Mambré rencontre Olivier Küpper pour établir un calendrier d’occupation de la maison par le projet des « Olivier’s », appelé maintenant « La relève« . Ils organiseront une session par mois. En dehors de ces activités mensuelles, vous pouvez continuer à louer Mambré au long de l’année 2019. Pour réserver, demandez frère Jean-Albert au 080 862318.

Le 18 novembre, frère Benoît Standaert partage notre souper festif et nous explique son projet de vie en Italie. Encore de belles pages à écrire entourées de prière et d’enseignements… Bonne chance, Benoît…

Le 19 novembre, nous consacrons une matinée à travailler le thème de l’office divin dans la Règle.

Du 23 au 25 novembre, frère Renaud donne une retraite à Ermeton pour les fraternités. Il a la chance de participer ainsi à la célébration du 25e anniversaire de profession de sœur Birgitta.

Le 24 novembre, une centaine de personnes viennent écouter la psychiatre parisienne Pauline de Vaux sur le thème : Addiction(s), maladie du sens, maladie du don ?

Le 25 novembre, le concert donné à l’église par l’ensemble vocale Magna Vox est l’occasion d’une vente de jus de pomme en faveur de l’ASBL Oneux. J’ai entendu dire qu’un groupe de jeunes se forme en vue d’un voyage au Pérou en 2019. Frère Jean-Albert et Pierre Cornet doivent y être pour quelque chose.

Nous apprenons avec grande tristesse la mort inopinée de Maud Bouche, l’épouse d’Yvonnic, oblat du monastère et membre de la fraternité Saint-Benoît en Normandie.

Cette année, pendant notre retraite communautaire, nous nous laissons guider à travers le psautier par l’Abbé de Lérins, Père Vladimir, cistercien de la commune observance. Il nous apprend que, selon saint Bernard, l’épouse du Cantique doit loucher : un œil vers le bas pour connaître sa misère et un œil vers le haut pour recevoir la miséricorde salutaire du Christ. Comme elle, vous pouvez vous entraîner lors de votre prochaine oraison…

Frère Pierre va deux jours à Trosly et rencontre Jean Vanier.

Le 8 décembre, huit frères découvrent le musée de la poterie à Raeren et visitent Walter Meessen, entré récemment à la maison de repos de cette commune de la région germanophone.

Le 9 décembre, le nouveau doyen de Malmedy partage notre repas de midi et nous parle de sa vision de la pastorale dans la région.

Nous apprenons la mort de Jean-Pierre Cartuyvels, président honoraire de notre ASBL « Aide aux missions du monastère Saint-Remacle ». Il en a été un des fondateurs, il y a plus de 50 ans. Jamais n’ont fléchi son amour de Wavreumont et son service efficace au sein de cette équipe, sans laquelle notre projet au Pérou n’existerait pas. Les funérailles ont eu lieu le 13 décembre. Nous présentons nos plus sincères condoléances à son épouse Françoise et à toute la famille. Nous célébrerons une eucharistie à sa mémoire au monastère le samedi 26 janvier 2019 à 8h30.

Le 17 décembre, frère Pierre de Béthune vient nous parler du DIM (Dialogue Interreligieux Monastique).

Le 19 décembre, frère Beto va au Pérou pour un mois afin d’aider sa maman auprès de son père malade.

Le 20 décembre, le vestibule d’entrée de l’église, porte latérale, est rénové et rafraîchi.